Risques pour la santé

Lorsque l’on fume du tabac, la fumée du tabac en combustion est aspirée dans la bouche et généralement aussi dans les poumons. Les produits fumés sont le plus souvent des cigarettes, mais aussi des cigarillos, des cigares, des pipes ou des narguilés. Le tabagisme augmente le risque de développer diverses maladies, dont beaucoup sont mortelles. Ces derniers temps, d’autres produits à base de tabac chauffé (HTP Heated tobacco products) et des systèmes électroniques délivrant de la nicotine (ENDS) ont fait leur apparition sur le marché et sont de plus en plus populaires. Ces produits HTP et ENDS ont des propriétés similaires à celles du tabac à fumer et peuvent receler des risques importants pour la santé.

Les méfaits du tabagisme:

Cancers, maladies respiratoires et maladies cardiovasculaires

La plupart des décès liés au tabagisme sont causés par des cancers (principalement du poumon), des maladies respiratoires (principalement la bronchopneumopathie chronique obstructive - BPCO) et des maladies cardiovasculaires (principalement coronariennes). Le tabagisme est un facteur de risque majeur d’accident vasculaire cérébral, de cécité, de surdité, de douleurs dorsales, d’ostéoporose et de maladies vasculaires périphériques (entraînant des amputations). Après 40 ans, les fumeurs présentent des niveaux moyens de douleur et d’incapacité plus élevés que les non-fumeurs.

Fertilité et fausses couches

Les conséquences du tabagisme sur la reproduction et la fertilité sont nombreuses et complexes. Le risque de rencontrer des problèmes de fertilité augmente avec le nombre de cigarettes fumées quotidiennement. Le tabagisme réduit la fertilité tant chez les femmes que chez les hommes. L’exposition au tabagisme passif – secondaire ou tertiaire –, y compris celui des cigarettes électroniques, est particulièrement dangereuse pour les nourrissons, les jeunes enfants et les adolescents. Elle peut leur causer de nombreux problèmes de santé, notamment des crises d’asthme plus fréquentes et plus graves, des infections respiratoires et des prothèses auditives, ou provoquer le syndrome de mort subite du nourrisson.

Maladies psychiques

Le tabagisme est un facteur de risque majeur pour la maladie d’Alzheimer et la démence vasculaire, ainsi que pour divers problèmes de santé mentale, notamment le déclin cognitif, l’anxiété, la dépression et d’autres troubles neurodégénératifs.

Produits HTP et ENDS

Les systèmes électroniques qui délivrent de la nicotine (ENDS), souvent appelés cigarettes électroniques, ressemblent à une cigarette traditionnelle, un stylo ou un accessoire de mode et provoquent la même sensation. Comme les HTP, ils produisent un aérosol chauffé qui est ensuite inhalé. À la différence que les HTP chauffent le tabac, tandis que les ENDS sont des cartouches remplies de liquide.

Exposition excessive à la nicotine

L’un des principaux problèmes liés à l’utilisation des ENDS est l’exposition excessive à la nicotine. Celle-ci est connue pour avoir des effets indésirables graves et créer une forte dépendance. Comme le montrent diverses études, les effets biologiques de la nicotine sont très étendus et concernent tous les systèmes de l’organisme, y compris les systèmes cardiovasculaire, respiratoire, rénal et reproducteur. La nicotine atténue la réponse immunitaire en interférant avec des processus importants du système immunitaire. Étant donné que l’inhalation de nicotine par des aérosols chauffés altère également la sensibilité des poumons et favorise la pneumonie ainsi que des lésions pulmonaires, il est de plus en plus permis de croire que la nicotine, qu’elle soit consommée au moyen de cigarettes, de produits HTP ou ENDS, exerce un effet négatif sur la santé pulmonaire et augmente le risque d’infections bactériennes et virales comme, par exemple, celles causées par le COVID-19.

Atteinte portée à l’équilibre cognitif et à la santé des adolescents

Une revue de la littérature actuelle a montré que la nicotine génère des radicaux libres, épuise les mécanismes de défense antioxydants et augmente les marqueurs du stress oxydatif dans les neurones, ce qui la rend particulièrement toxique pour le développement neurologique des jeunes enfants. D’autres études montrent que la consommation de nicotine peut exacerber l’irritabilité, l’anxiété et l’impulsivité. Des recherches récentes indiquent également que le cours normal de la maturation cérébrale des jeunes cerveaux exposés à la nicotine peut être perturbé, ce qui est susceptible d’entraîner des effets négatifs tels que des déficits d’attention, une augmentation de l’anxiété et de la peur, et un risque accru de développer des troubles psychiatriques et des déficiences cognitives. Les drogues contenant de la nicotine ont donc des conséquences potentiellement graves sur la dépendance, la cognition et la régulation émotionnelle chez les adolescents.

Sources

2014 Surgeon General's Report: The Health Consequences of Smoking - 50 Years of Progress www.cdc.gov/tobacco/data_statistics/sgr/50th-anniversary/index.htm.

Robert West (2017) Tobacco smoking: Health impact, prevalence, correlates and interventions, Psychology & Health, 32:8, 1018-1036, DOI: 10.1080/08870446.2017.1325890

Mishra A, Chaturvedi P, Datta S, Sinukumar S, Joshi P, Garg A. Harmful effects of nicotine. Indian Journal of Medical and Paediatric Oncology : Official Journal of Indian Society of Medical & Paediatric Oncology 2015;36: 24–31.

Benowitz NL. Pharmacology of nicotine: addiction, smoking-induced disease, and therapeutics. Annual review of pharmacology and toxicology 2009;49: 57–71.

Swan GE, Lessov-Schlaggar CN. The effects of tobacco smoke and nicotine on 

cognition and the brain. Neuropsychol Rev 2007;17: 259–73.

Hughes JR. Effects of abstinence from tobacco: valid symptoms and time course. Nicotine Tob Res 2007;9: 315–27.

Kutlu MG, Gould TJ. Nicotine modulation of fear memories and anxiety: Implications for learning and anxiety disorders. Biochemical pharmacology 2015;97: 498–511.

Froeliger B, Modlin LA, Kozink RV, Wang L, Garland EL, Addicott MA, et al. Frontoparietal attentional network activation differs between smokers and nonsmokers during affective cognition. Psychiatry research 2013;211: 57–63.

Yuan M, Cross SJ, Loughlin SE, Leslie FM. Nicotine and the adolescent brain. The Journal of physiology 2015;593: 3397–412.

Goriounova NA, Mansvelder HD. Short- and long-term consequences of nicotine exposure during adolescence for prefrontal cortex neuronal network function. Cold Spring Harbor perspectives in medicine 2012;2: a012120.

Shah, Tushar; Sullivan, Kevin; Carter, John (2006): Sudden infant death syndrome and reported maternal smoking during pregnancy. In American journal of public health 96 (10), pp. 1757–1759. DOI: 10.2105/AJPH.2005.073213.

Downloads

Dépliant: Le tabac - mortel sous toutes ses formes

Dépliant: Tabagisme et santé psychique

Dépliant: Le sport j'adore - la cigarette j'arrête