Loi sur les produits du tabac: le projet reste très insuffisant

05.06.2015 Catégorie : Startseite, Communiqué médias
Le projet de loi sur les produits du tabac (LPTab) issu de la procédure de consultation refuse de trancher entre santé publique et intérêts de l’industrie du tabac. Les organisations de prévention et de santé estiment que c’est le bien commun qui doit l’emporter sur l’intérêt particulier et demandent une interdiction complète de la publicité et de la promotion des produits du tabac. C’est la seule façon d’atteindre l’objectif de protection de la jeunesse fixé dans le projet de loi.

La consultation sur le projet de loi sur les produits du tabac (LPTab) a mis en évidence deux fronts inconciliables: les milieux économiques s’opposent à toute réglementation alors que ceux de la prévention et de la santé trouvent le projet largement insuffisant. La Ligue suisse contre le cancer, la Ligue pulmonaire suisse, la Fondation Suisse de Cardiologie, Addiction Suisse et l’Association suisse pour la prévention du tabagisme réaffirment leur position: la publicité et la promotion des produits du tabac ont pour but de recruter de nouveaux fumeurs parmi les jeunes. Toute la stratégie de l’industrie est orientée dans ce sens. Seule leur interdiction complète est efficace pour protéger la jeunesse. Outre l’interdiction des affiches et de la publicité au cinéma et dans la presse, la LPTab doit aussi interdire toute publicité dans les points de vente ainsi que le sponsoring de manifestations par l’industrie du tabac.

Toujours autant de morts et aucune ambition d’inverser la tendance
Alors que partout dans le monde des réglementations ambitieuses ont permis de faire baisser de façon significative le nombre de fumeurs, le projet de LPTab dans sa forme actuelle placerait la Suisse dans le peloton de queue en matière de prévention. L’Irlande, l’Angleterre ou la France sont sur le point d’introduire le paquet neutre, sans marque ni couleur distinctive; pendant ce temps le projet actuel de LPTab permet encore aux kiosques de se transformer en véritables vitrines multimédia à la gloire du tabac, de placer des publicités à hauteur des yeux des enfants, avec les bonbons. Dans les festivals, les adolescents suisses continueront à pouvoir tester des cigarettes entre deux concerts et à être couverts de cadeaux par les marques de tabac. Le tabac tue 9'000 personnes et coûte 10 milliards de francs par an dans notre pays, la proportion de fumeurs stagne à 25% depuis plusieurs années. Avec un tel projet de loi, il faut hélas craindre que les adolescents d’aujourd’hui continuent à alimenter la statistique de demain.

Quelques faits qui parlent d’eux-mêmes:

  • Beaucoup de points de vente placent les produits du tabac ou la publicité pour ceux-ci avec les friandises
  • Seuls quelques festivals renoncent au sponsoring de l’industrie du tabac en Suisse
  • Un jeune qui n’aurait pas commencé à fumer à 21 ans ne fumera probablement jamais
  • Une loi ne coûte rien au contribuable, alors que les maladies liées au tabac coûtent annuellement 10 milliards de francs à la société

Si vous avez des questions, veuillez-vous adresser à:

Association suisse pour la prévention du tabagisme:
Thomas Beutler, collaborateur scientifique, +41 31 599 10 20, Ouvre une fenêtre pour la rédaction d'un mailinfo(at)at-schweiz.ch

Ligue pulmonaire suisse:
Grégoire Vittoz, porte-parole, +41 21 623 38 85, Ouvre une fenêtre pour la rédaction d'un mailgregoire.vittoz(at)lpvd.ch

Addiction Suisse:
Corine Kibora, porte-parole, +41 21 321 29 75,  Ouvre une fenêtre pour la rédaction d'un mailckibora(at)addictionsuisse.ch

AT-Suisse
Haslerstrasse 30
3008 Berne
Tel:  +41 31 599 10 20
Fax:  +41 31 599 10 35
info(at)at-schweiz.ch

AT@Twitter