Programme national d'arrêt du tabagisme

L'objectif du programme national d'arrêt du tabagisme est d'augmenter le nombre de fumeuses et de fumeurs qui mettent fin à leur consommation de tabac. En effet, c'est la mesure la plus efficace pour abaisser la mortalité causée par le tabagisme. La Ligue suisse contre le cancer, la Ligue pulmonaire suisse, la Fondation suisse de cardiologie et l'Association suisse pour la prévention du tabagisme sont responsables de ce programme, financé par le fonds de prévention du tabagisme.

Environ 9'500 personnes meurent en Suisse chaque année des suites de leur consommation de tabac. 41 pour cent de ces décès sont causés par le cancer, 41 pour cent par une maladie cardiovasculaire et 18 pour cent par une maladie des voies respiratoires.

Comme le montre une enquête sur la mortalité réalisée auprès des médecins britanniques sur une durée de 50 ans, l'augmentation du nombre de personnes qui arrêtent de fumer est la mesure qui a des effets les plus rapides sur la mortalité due au tabac. C'est pourquoi la Ligue suisse contre le cancer, la Ligue pulmonaire suisse, la Fondation suisse de cardiologie et l'Association suisse pour la prévention du tabagisme mettent l'accent sur l'encouragement à l'arrêt du tabagisme.

En cas de tentative spontanée pour arrêter, le taux de réussite se situe entre 0,5 et 3 pour cent. Une brève consultation médicale de désaccoutumance permet de faire grimper le taux d'abstinence entre 5 et 10 pour cent. Enfin, la combinaison d'une brève intervention médicale avec la prescription de médicaments nicotiniques accroît le taux de réussite jusqu'à 30 pour cent après une année.

Professionnels de la santé

L'encouragement de l'arrêt du tabagisme passe essentiellement par les professionnels de la santé et leurs organisations. Il importe de motiver ces spécialistes à acquérir les qualifications nécessaires pour multiplier les consultations d'aide au sevrage tabagique.

Ce domaine comprend les projets suivants:

  • Vivre sans tabac (pour les médecins, depuis 2001, sous la responsabilité de la Ligue suisse contre le cancer)
  • Tabagisme - engagement du cabinet dentaire (depuis 2002, sous la responsabilité de la Ligue suisse contre le cancer
  • Pharmacie - vivre sans tabac (depuis 2004, sous la responsabilité de la Ligue suisse contre le cancer)
  • Hospital quit support - consultations fumeurs dans les hôpitaux suisses (depuis 2005, sous la responsabilité de l'Association suisse pour la prévention du tabagisme)
  • Arrêt du tabagisme chez les malades cardiovasculaires et les diabétiques (depuis 2007, sous la responsabilité de la Fondation suisse de cardiologie).

Population

De plus, les actions auprès du public doivent motiver les fumeuses et les fumeurs à arrêter, les inciter à appeler la ligne stop-tabac au 0848 000 181 et attirer leur attention sur les aides à la désaccoutumance qui ont fait leurs preuves au plan scientifique. Le but est d'augmenter le nombre de fumeuses et de fumeurs qui planifient un arrêt du tabagisme et qui recourent aux aides au sevrage reconnues au plan scientifique.

Les deux projets suivants vont dans ce sens:

  • Arrêt du tabagisme chez la population turcophone (depuis 2010, sous la responsabilité de l'Association suisse pour la prévention du tabagisme),
  • Concours pour arrêter de fumer organisé pour la Journée mondiale sans tabac du 31 mai (depuis 2001, sous la responsabilité de l'Association suisse pour la prévention du tabagisme).